Qu’est-ce qu’un business plan?

  • Qu’est-ce qu’un Business Plan ?
  • Dois-je vraiment en rédiger un ?
  • De quoi se compose-t-il exactement ?

Définition

Le plan d’affaire ou Business Plan (BP) est un document qui représente une formalisation à un moment donné de votre projet. Il vise à démontrer, à vous-même et au(x) éventuels(s) lecteur(s) externe(s) que votre projet est réaliste, économiquement viable, et que vous arriverez à le mener au succès que vous escomptez. L’objectif de ce document est donc de convaincre.

Ce plan d’affaires n’est pas seulement un exercice de rédaction, c’est l’aboutissement d’un raisonnement logique et une réflexion exhaustive de la façon donc vous voyez votre projet.

Quand le faire ?

Généralement quand vous commencez à étudier et à monter votre projet, ou quand vous souhaitez solliciter l’aide d’un organisme ou d’un partenaire financier. Vous pouvez, et devez par la suite le mettre à jour quand vous développez ou modifiez de façon importante votre projet.
Vous pouvez aussi le faire quand vous êtes perdus et n’y voyez plus clair. Le plan d’affaire peut vous servir de fil d’Ariane dans le labyrinthe de tout ce qui est à effectuer pour lancer votre projet.

Quels sont les prérequis ?

Une étude de marché

Votre offre et vos prix formalisés

Une bonne définition de votre modèle d’affaire (ou Business Model)

Vos éléments financiers

Et surtout des données concrètes !

Le business plan : une photo complète de votre projet

Votre plan d’affaires doit permettre de répondre aux questions suivantes (dans l’ordre de votre histoire) : Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi ? Pour qui ?
Moyen mnémotechnique : CQQCOQP

Différents organismes proposent des modèles, qui comprennent généralement les parties suivantes :

Une page de garde qui donne envie de lire votre document, qui peut déjà présenter votre pitch ou une phrase emblématique de votre projet.

Le résumé : ce que l’on doit savoir du projet sur une page.

La genèse de votre projet : d’où vient votre projet et pourquoi vous êtes arrivé à le lancer.

Le marché et le problème identifié : quel est le problème que vous avez identifié et auquel vous apportez une solution. Dans quel marché vous vous inscrivez, quels sont vos clients potentiels

Votre offre / solution : ce que vous proposez pour résoudre le problème identifié.

Le développement d’affaire : comment vous allez vendre, à qui et avec quels outils marketing et de communication.

L’équipe : qui va participer, comment et pour quoi faire ?

La production : comment et avec quoi vous produisez ?

Structure juridique, capital et légal : comment la structure administrative et juridique va-t-elle supporter votre projet ?

Auto-diagnostic : et si vous analysiez vous-même votre projet ?

Votre modèle d’affaire : comment gagnez-vous de l’argent ?

Analyse financière et chiffres clés : financièrement, allez-vous y arriver ? Quelle est la cohérence entre ce que vous voulez faire et ce que cela va réellement vous apporter en terme d’argent.

Prochaines étapes : qu’allez-vous faire les prochains mois ?

Attentes de votre lecteur : qu’attendez-vous de lui ?

Annexes : tout ce qui n’a pas sa place plus haut mais qui peut être important pour comprendre le contexte du projet.

Est-ce un document forcément long et littéraire ?

Non, au contraire ! Imaginez une présentation de votre projet, de 10 à 15 pages (hors annexes), avec du texte aéré, des figures et des illustrations. N’est-ce pas plus court pour vous et plus agréable à lire pour votre lecteur ?
Si vous avez déjà les pré requis, vous pouvez rédiger votre plan d’affaires en quelques jours.

Pourquoi faut-il en faire un pour les différents organismes ?

Les organismes et partenaires externes ont besoin d’un Business Plan pour vérifier notamment :

Les hypothèses que vous avez émises et leur robustesse

La consistance entre les moyens que vous vous donnez et les objectifs que vous vous êtes fixés – ainsi que votre capacité à atteindre ces objectifs, même si tout le monde est conscient que la réalité sera différente.

Quelques astuces pratiques

Ecrivez-le, vous-même. Ne sous-traitez pas sa rédaction.

Evitez les répétitions (le document sera plus court et vous éviterez des incohérences).

Evitez les fautes d’orthographe.

Relisez soigneusement votre plan d’affaires ou faites-le relire par quelqu’un qui n’est pas de votre domaine.

Evitez le jargon technique qui vous est propre. Un BP doit être compréhensible par tout un chacun.

Allez à l’essentiel, ne rentrez pas trop dans les détails.

Précisez bien les hypothèses que vous avez retenues (notamment pour les aspects financiers). Cela donne de la robustesse et de la crédibilité à votre document.

Quels sont les points clés d’un Business Plan réussi ?

C’est le résultat d’un cheminement personnel, basé sur une expérience terrain et des informations concrètes, qui donne envie et qui est facile à lire, qui est congruent (entrepreneur/produit/marché) et qui est spécifique et différenciateur.

Ce qu’il faut retenir

Le Business Plan est avant tout un outil pour le porteur de projet.

Un BP permet de valider la cohérence de tous les éléments du projet et de prendre de la distance.

Un BP doit être adapté à son public.