Les dangers de l’entrepreneuriat

  • Suis-je conscient des risques que je prends ?
  • Suis-je prêt à affronter ces risques ?
  • Est-ce que j’ai le soutien de mon entourage ?

Robert Papin, imminent spécialiste de la création d’entreprise repère 4 grandes phases avec pour chacune des dangers distincts.

A l’assaut du Far West !

Cette première phase que tout créateur de startup connaît représente un réel danger pour la vie personnelle. L’euphorie du début pousse souvent le jeune entrepreneur fougueux à négliger tout ce qui l’entoure et nombre de séparations arrivent dans ces phases de lancement de startups.

Conseils :

Ne partagez pas QUE les mauvais moments de cette aventure, partagez aussi vos rêves et votre vision.

Faites attention aux investissements financiers en début de projet. Les décisions prises dans l’euphorie sont rarement bonnes et il faut en limiter les conséquences.

L’argent (le vôtre ou celui de tiers) que vous investissez au début de l’aventure doit ne pas être indispensable. Se créer des dettes importantes peut être pénalisant en cas d’échec.

La croissance euphorique

Après le fameux cap des 3 ans, vous entrez dans une phase de croissance et de développement. Votre chiffre d’affaires est en forte croissance mais attention, cela signifie que votre besoin en fonds de roulement en fait de même. Les soucis financiers peuvent alors commencer…

Conseils :

Surveillez votre trésorerie de très près.
Par ailleurs, c’est aussi un moment ou vous devez apprendre à votre entreprise à se passer de vous. Même si la tentation est grande de vouloir tout maîtriser, il est important de savoir déléguer

Conseil :

Embauchez des intrapreneurs

L’autosatisfaction ou les joies du golf

L’entreprise tourne bien et vous avez désormais un confortable revenu. Vous vous sentez plus serein parce que vous avez mis en place une vraie structure autour de vous mais avez-vous pensé à déléguer une partie de votre pouvoir afin de pouvoir réellement vous rendre plus indispensable …?

Conseil :

Adoptez un management participatif afin d’impliquer au maximum votre équipe.

L’engourdissement et le risque de déclin

La concurrence arrive, mes marges fondent, je dois me réinventer, chercher des moyens de me diversifier, je dois me reposer sur mon équipe afin de trouver de nouveaux produits ou services à lancer sur le marché. A moins que je ne souhaite transmettre mon entreprise… C’est la période des grosses questions et les réponses sont difficiles à trouver.

Conseil :

Faites-vous accompagner par un tiers non impliqué dans la société (coach, psy, consultant …)

Ce qu’il faut retenir

Ne restez jamais seul dans cette aventure.

Partagez vos peines et vos joies à votre entourage.

Mesurez les risques que vous pouvez prendre.