Encaissement

  • Pourquoi faire un suivi des factures ?
  • Quels sont les leviers pour combler un manque de liquidités ?
  • Qu’est-il possible de demander aux fournisseurs ?
  • Quels sont les leviers pour faire face à des créances ?

“Cash is king” : le cash est roi

Cet adage illustre bien l’importance de disposer de liquidité pour une entreprise, et plus spécifiquement pour une entreprise en démarrage. Le manque de liquidité est une des causes principales de faillite des entreprises, une cause plus importante que le manque de clients.

Il est donc nécessaire de tenir à jour un fichier qui résume le suivi des factures émises et des factures à recevoir.
Ce fichier permet ensuite de compléter facilement un budget de trésorerie (voir fiche spécifique), qu’il est également nécessaire de tenir à jour.

En cas de manque de liquidités, vous pouvez agir :

sur vos créances ou vos dettes

donc sur les personnes qui vous doivent de l’argent

sur les personnes à qui vous devez de l’argent

Les dettes fournisseurs

Dans la mesure du possible, essayez de :

négocier un délai de 60 ou 90 jours avec vos fournisseurs

négocier pour payer certaines charges sociales mensuellement ou trimestriellement (plutôt qu’annuellement)

Créances clients

Les démarches à connaître :

Facturez dès que possible, au plus tard dès la fin des travaux ou à la livraison.

Réduisez votre délai de livraison si vos clients paient à la livraison.

Facturez des acomptes, par exemple 30% à la signature du contrat.

Réduisez le délai de paiement de vos clients, par exemple réduisez-le de 30 à 10 jours.

Relancez chaque client qui ne paie pas dans les temps. D’abord par téléphone : le contact direct et aimable facilite les échanges. Si cela ne fonctionne pas, envoyez un premier rappel, puis un second si nécessaire. Pour les plus récalcitrants, n’hésitez pas à menacer de suivre la voie légale pour vous faire payer.

Envisagez l’affacturage : société pouvant avancer l’argent de vos factures en échange d’un pourcentage du montant de la facture (3 à 5% environ). Cette société traite directement avec vos clients.

Les bonnes pratiques

Négociez une ligne de crédit avec votre banque

Achetez vos actifs en leasing ou à l’aide d’un crédit d’investissement plutôt qu’en cash

Limitez au maximum vos stocks (le stock de produits fini est de l’argent qui dort)

Réduisez vos frais généraux

Ce qu’il faut retenir

Le cash est l’essence de toute activité : sans lui, c’est la panne.

Suivez de près les factures impayées de vos clients et n’attendez pas pour relancer les mauvais payeurs.

Faites-vous payer en avance.