Cautionnement, crédits bancaires, leasing : financement de l’entreprise

  • La banque peut-elle me prêter de l’argent, et si oui, à quelles conditions ?
  • La banque me demande d’être caution du prêt de ma société. Puis-je trouver un autre moyen ?
  • Comment financer mes investissements en machines et en biens de production ?

Lorsque vous avez déterminé le besoin de financement pour votre entreprise, il est essentiel de déterminer quelle est l’origine des fonds.

Capitaux propres

La première source de fonds provient des fondateurs, et de ses proches (voir la fiche ”Capital d’amorçage”), qui constitue la première partie des capitaux propres.
Ces fonds sont obligatoires, même si vous envisagez de financer votre projet également par des fonds étrangers, ou fonds externes. En effet, un projet viable et prometteur ne suffit pas lorsqu’il est question de financement commercial. Il faut démontrer votre engagement personnel aux éventuels investisseurs et aux banques en contribuant à votre projet de création par un apport financier personnel.

Si ces capitaux ne suffisent pas, vous faites appel aux capitaux étrangers.

Capitaux étrangers

En plus des fonds propres, votre financement peut être complété par des emprunts, notamment bancaires.
Les principaux éléments d’appréciation permettant d’évaluer une demande de financement sont les suivants :

Appréciation financière : vos revenus et patrimoine, la structure de financement que vous choisissez, la capacité de faire face aux charges, y compris les intérêts et le remboursement.

Appréciation qualitative : votre expérience professionnelle, votre marché et la concurrence.

Autres éléments incluant l’historique de vos incidents de paiements ou poursuites non réglées.

Les différents types de financements bancaires

Le crédit d’exploitation

Par la mise à disposition d’une limite de crédit sur votre compte courant, le crédit d’exploitation vous permet d’obtenir rapidement des liquidités pour financer le besoin de fonds de roulement, c’est-à-dire les stocks, les factures non encore réglées par les clients et la caisse.
Cette limite de crédit peut être accordée «en blanc» ou contre remise d’une ou plusieurs garanties, souvent des garanties personnelles (hypothèque, mise en gage de police d’assurance ou cautionnement solidaire des associés).

Le crédit d’investissement ou le leasing

Ces solutions vous permettent de financer l’acquisition de machine, de mobilier, de véhicules, d’équipement informatique et d’autres biens matériels.
Ces types de prêts sont contractés pour une période déterminée et des remboursements périodiques sont fixés pour toute la durée du contrat. Pour le leasing la banque limite son risque, puisqu’en cas de non paiement de votre part, elle pourra revendre le bien et se payer grâce au revenu de la vente.

Les garanties et cautionnements

Les garanties représentent une assurance pour le prêteur au cas où l’entreprise ne peut plus faire face à ses engagements.
La valeur et le type de garantie auront une incidence sur l’évaluation de votre demande de financement. Les garanties généralement acceptées sont les titres cotés en bourse, celles portant sur des bâtiments ou des terrains ainsi que, dans une moindre mesure, sur du matériel, des créances ou le fonds de commerce.

Pour garantir sa créance, la banque peut également accepter qu’une personne ou qu’une société spécialisée se porte caution : la personne ou la société qui se porte garante s’engage à payer à la place de l’emprunteur si ce dernier fait défaillance dans le remboursement des échéances du crédit. Très souvent, les associés d’une société doivent eux-mêmes se porter garant de la créance de leur société, ce qui implique que la banque, en cas de défaut de paiement, pourra venir chercher de l’argent chez les associés.
La Coopérative Romande de cautionnement (Cautionnement Romand) a pour mission de promouvoir le développement économique et la création d’emplois en Suisse romande par voie de cautionnement. Elle peut faciliter l’accès au crédit bancaire pour les indépendants et les PME ne disposant pas des fonds propres nécessaires ou des garanties suffisantes souhaitées.

Ce qu’il faut retenir

L’entrepreneur reste le premier responsable des fonds qu’il engage.

Il est plus facile de financer un bien tangible qu’un projet.

Il existe des aides étatiques pour financer votre projet.

Pour aller plus loin

Site internet de la Coopérative romande de cautionnement

http://www.crcpme.ch