Besoin de fonds de roulement?

  • Qu’est ce qu’un besoin en fonds de roulement ?
  • Comment le calculer et s’assurer que l’entreprise couvre ses charges ?
  • Quels sont les leviers pour l’améliorer ?

Le fonds de roulement correspond à la somme d’argent disponible (appelée également “liquidités”, “trésorerie”) pour couvrir les dépenses courantes à savoir le paiement des fournisseurs, des employés et de l’ensemble des charges de fonctionnement.

Utilité du fonds de roulement

Le fonds de roulement est le garant de votre solvabilité.
Dans la plupart des activités, les entreprises doivent engager des frais avant de recevoir l’argent de leurs clients. Dès lors, il se peut que l’entreprise se retrouve à court de liquidités et dans l’incapacité de boucler les fins de mois.
Le fonds de roulement permet ainsi de financer les dépenses et charges courantes ainsi que les dettes à court terme.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est un calcul qui permet de vérifier de manière anticipée si l’entreprise court un risque, dans le courant de l’exercice, de se retrouver à court de trésorerie et par conséquent dans l’incapacité de payer les charges et les dettes à court terme.
Au démarrage d’un projet, d’une entreprise, le BFR peut être considéré comme un investissement à financer.

Calcul du besoin de fonds de roulement

Le BFR peut être calculé au moyen d’un budget de trésorerie (appelé parfois tableau de trésorerie) (cf. fiche spécifique).
Il correspond au décalage de trésorerie entre les dépenses et les recettes de l’entreprise. Le BFR est généralement composé de 3 éléments :

le montant du stock moyen nécessaire à l’activité de l’entreprise

le montant des encours moyens des créances clients (moyenne des sommes facturées aux clients et non réglées)

le montant des encours moyens des dettes fournisseurs (moyenne des sommes dues aux fournisseurs et non réglées)

Le BFR se calcule ainsi :

BFR = Stocks moyens + Encours moyen « Créances clients » – Encours moyen « Dettes fournisseurs »

Attention, car le BFR peut considérablement varier en fonction des prévisions d’encaissements.
Un retard de paiement, par exemple peut avoir un impact significatif sur la trésorerie et par voie de conséquence, sur le BFR.
Voilà pourquoi il est important de suivre ses encaissements et dépenses et d’actualiser, au minimum hebdomadairement, son budget de trésorerie.

Améliorer son BFR

Il est possible de minimiser son BFR. Voici les leviers dont vous disposez par exemple :

instauration d’une politique d’acomptes

réduction des délais d’encaissement (incitation à payer plus rapidement)

relance des débiteurs ;

réduction des délais pour l’envoi des offres et des factures

négociation des délais de paiement avec les fournisseurs